bandeau

Accueil > Actus > temoignage

JULEN DANS LE RÊVE CALIFORNIEN

temoignage

julen californiaDécouvrez l'expérience de Julen, Urrunar de 24 ans, étudiant en droit, qui a fait son stage à Claremont en Californie en 2015.

san fransisco

Lire la suite

UNE EUSKALETXE À BRISTOL

temoignage

bristol euskaletxe La toute jeune euskaletxe de Bristol va souffler sa première bougie en décembre découvrez-la dans cet article!

Lire la suite

LUR, ÉTUDIANTE BASQUE EN ARGENTINE

temoignage

lu argentinan

 

 

Lur Renteria a 20ans et pour sa troisième année d'étude elle a eu l'opportunité de voyager et d'étudier durant un semestre en Argentine à Buenos Aires, lors d'une petite interview elle nous décrit son expérience.

 

Lire la suite

LONDON BASKFEST

temoignage

isa suarezOriginaire du Pays BasqueIsa Suarez a suivi une formation de musicienne classique (piano au Conservatoire), et est aujourd’hui compositrice, auteur et chanteuse. Elle travaille également pour de nombreux projets de films, théâtre, danse et performance, en plus de ses productions musicales et productions d’art sonore. Elle vit et travaille à Londres.

E.D : Pouvez-vous nous parler du Projet Baskfest mis en place par la diaspora basque de Londres ?

Isa Suarez : Du 3 au 5 juin 2016 a eu lieu le BASKFEST au Hive, à Londres, faisant écho à la capitale actuelle de la culture européenne qui est San Sebastien/Donostia. Le festival a présenté 18 artistesbasques qui vivent et travaillent à Londres, aux identités très marquées par leur origine basque(culture, héritage, tradition, langage). Ils ont également été accompagnés par d’autres artistes internationaux, qui se sentent proches de la Culture Basque pour des raisons personnelles ou grâce à des collaborations professionnelles. Le Baskfest a donc permis de réunir ces artistes aficionados de la culture basque qui ont ainsi pu fièrement la représenter au travers de 8 disciplines : photographie, film, installation, peinture, sculpture, musique, danse, gastronomie… (Photo: Isa Suarez band - photo prise par Juanan Eguiguren)

Lire la suite

POURQUOI ILS ONT CHOISI EUSKO DIASPORA?

temoignage

HEBERGEMENT SOLIDAIRE…

…Ils l’ont testé, et l’ont adopté !

pedro maria Comme Pedro, Maia, Karlos ou Sarah, découvrez les joies de la rencontre, de l’échange, et de la solidarité entre les Basques du monde entier !

Le principe est simple : vous pouvez échanger votre maison avec celle de Basques habitant dans la  huitième province et ainsi découvrir la beauté du monde en voyageant dans la Diaspora.

Autre possibilité : vous pouvez recevoir ou héberger une personne gratuitement chez vous afin de rencontrer d’une façon  originale et conviviale des personnes de la Diaspora, et leur faire découvrir le Pays Basque. De la même manière, si vous habitez dans la huitième province, vous pouvez bien sur proposer de recevoir chez vous des Basques habitant au Pays Basque.

L’hébergement solidaire est aujourd’hui LA solution pour voyager facilement et sereinement en restant au contact de ses racines…

Alors n’hésitez plus… et déposez votre annonce d’hébergement sur EUSKO-DIASPORA !

Pedro Maria: 

Bonjour, j’ai vécu deux ans à Vitoria-Gasteiz quand j’avais 10 ans et 2 ans à Saint Sébastien quand j’avais 18 ans. De plus une moitié de ma famille est en Argentine et l’autre moitié au Pays basque ! J’ai dansé avec le groupe « Beti Aurrera » de Bahia Blanca et j’ai toujours était attaché à la communauté basque, essentiellement pour...

Lire la suite

EDURNE : DE CALIFORNIE AU PAYS BASQUE

temoignage

Edurne Arostegui

 

Je m’appelle Edurne Arostegui, j’ai 29 ans. Je suis née à St. Helena dans le nord de la Californie. Mes parents ont émigré du Pays basque aux Etats-Unis à la fin des années 80 et depuis ils vivent aux Etats-Unis. Je pense parfois qu’ils sont plus américains que moi ! 

Lire la suite

IOANA À MONTRÉAL

temoignage

Ioana ComatMon nom est Ioana Comat, j’ai 32 ans et je suis originaire de Zokoa, même si mes parents ont, depuis, déménagé à Senpere. 

- Où es-tu en ce moment, pourquoi et depuis quand?

À 21 ans, j’ai été faire mes études à l’université Laval, dans la ville de Québec, en 2005 et 2006. Il faut dire qu’à l’époque, il existait des accords binationaux favorisant ce type de mobilité (i.e. les accords CREPUQ France/Québec qui n’existent plus depuis l’an dernier). J’ai ensuite habité à Beijing, et c’est lors de cette expérience que j’ai compris que ma place était au Québec. Non pas que la Chine ne me plaisait pas, bien au contraire. Seulement, j’avais fait une partie de mes études au Québec, j’y avais déjà un réseau d’amis rencontrés à l’université. De ce fait, il était plus facile pour moi d’y vivre car, affectivement, c’était plus facile de m’y sentir chez moi. C’est pourquoi, depuis 2008, j’habite à Montréal...

Lire la suite

ENEKO À LITTLE ROCK :

temoignage

Eneko ChohobigaratCe mois-ci, c’est un jeune bas-navarrais de 26 ans qui va nous raconter son expérience aux Etats-Unis. Eneko Chohobigarat vient de passer un an et demi en Arkansas, dans la ville de Little Rock. Aujourd’hui, il est de retour au Pays basque

E.D : Bonjour Eneko, peux-tu nous raconter quel a été ton parcours avant d’arriver aux Etats-Unis ? 

Eneko: Je suis d’Armentarits, j’ai fait mes études supérieures à Bordeaux dans le domaine de l’ingénierie. A la fin de mes études, j’ai trouvé du travail dans une entreprise française, l’entreprise m’a proposé un poste à Little Rock dans une de leurs filiales. Voilà, c’est pour ça que je suis allé en Arkansas. (photo: Eneko Chohobigarat)

Lire la suite

LA DIASPORA BASQUE D’ ARGENTINE, GARDIENNE DES TRADITIONS BASQUES

temoignage

SNVBuenos Aires, 2h00 du matin jeudi 29 octobre, me voici prête à monter dans le bus avec les membres d’Euskaltzaleak : direction Machachin, Province de La Pampa, pour participer à la Semana Nacional Vasca (Semaine Nationale Basque). Tout le matériel a été chargé dans le bus, rien n’a été oublié : foulards, costumes pour les danses basquespanderoalboka, Ikurriña… Une fois bien installée dans mon siège, je suis prête à commencer ma nuit de sommeil.  C’est un long voyage qui nous attend, environ 8 heures, voire plus. Je ferme les yeux : difficile de dire si je suis en Argentine ou au Pays basque, j’entends des chants basques, et des gens parler en basque. Mais oui, je suis toujours en Argentine, même si pendant ces prochains jours, je vais y vivre la culture basque en Argentine.(Photo: Maialen Zamponi: Semana National Vasca 2015)

Lire la suite

SABRINA OTEGUI: PARLONS BASQUE EN ARGENTINE!

temoignage

Sabrina OteguiSabrina Otegui, comme beaucoup d’autres Argentins, nous dit qu’elle est porteuse d’un “Cocktail génétique”. Elle a des origines anglaises par sa mère et basques par son père (Pays Basque sud). Jeune femme de 40 ans, elle a commencé à apprendre le basque il y a une quinzaine d’années et sa volonté lui a permis de l’apprendre très vite. Elle donne des cours de basque à la maison basque “Euskaltzaleak” de Buenos Aires et elle forme les futurs professeurs du programme “Euskara Munduan” (le basque dans le monde, programme géré par HABE). Sabrina est très active au sein de l’association “Euskaltzaleak” ; elle  y joue du “Pandero” et participe activement avec d’autres membres de l’association à la promotion de la langue et de la culture basque à Buenos Aires et dans toute l’Argentine. Elle est également correspondante, depuis 2007, du site web “Euskalkultura”, pour l’Argentine et l’Amérique latine. Elle y donne les nouvelles de la Diaspora basque en Argentine et en Amérique Latine. Pour finir, elle est professeur de Sémiologie à l’Université Nationale de Buenos Aires. J’ai eu la chance de discuter avec elle, à Buenos Aires dans les locaux de « Euskaltzaleak » ( Euskaltzaleak enseigne le basque depuis plus de 70 ans), juste avant son cours de basque. (L’entretien a eu lieu en basque). 

Lire la suite